• Kemi Outkma

16 Novembre 2013. 18H00


[écriture instinctive. K.O. en direct live] J'arpente la ville-Lumière. N'y trouve rien de brillant. Exposition du vice. Juxtaposition d'artifices. Atmosphère clinquante, clignotante, criarde, hurlante et blessante pour tâcher d'oublier que depuis le revers du décor, depuis l'envers des corps, nous parvient l'odeur de l'urine. Puisque sans cesse la presse y pisse. Excavation métaphorique comme une exhumation de fosse commune aux exhalaisons de fosse sceptique où se confondent fantômes hurlants saprophages, zombies errants coprophages et morts vivants couverts d'organismes saprophytes. Comme piètre promesse d'hypothétiques et différents lendemains. Marionnettes sans marionnettiste. Pantins faméliques. Automates pitoyables. Comme reconstitution malhabile d'une époque révolue, d'un rêve perdu, celui du règne des Hommes qui nourrissaient alors cette grande idée, obsolète fierté aux lauriers fanés devenue gigantesque parc d'attraction, maintenant à l'abandon, privé de tout magnétisme. Et de ci de là, au milieu de la fange, quelques attracteurs étranges pour particules à la dérive. Puits de lumière cachés en coulisse, balises esseulées secouées au gré des courants mais toujours émettant leurs signaux d'un autre temps. Chaînons manquants car libérés de toutes chaînes. Déchaînés donc, mais décharnés. Humiliés, spoliés, méprisés et ignorés mais tout de même craints et redoutés comme d'effrayants passeurs anonymes connaissant le chemin vers l'autre rive.

K.O.

#journal #écritureinstinctive #Paris #moetvivant #ruines #fantôme #passeur #slam

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now