La Ménagerie

" K.O. quitte les rangs de la littérature générale pour emprunter la voie de la littérature de genre et c'est la régalade. Son style fiévreux et intense, son humour noir et caustique et sa maîtrise de l'oralité trouvent parfaitement leur place dans cette série dont la première saison commence sur les chapeaux de roues! le Caméléon défiguré et méconnaissable revient en ville après 6ans d'absence et compte bien se venger de son rival le Dog en générant une nouvelle guerre de gangs entre les cités. Une fresque urbaine peuplée de personnages hauts en couleurs à la verve fleurie qui se laissent volontiers aller à leurs bas instincts, une vraie ménagerie! Personnellement j'ai eu l'impression de retomber dans mes classiques ciné des 90's et j'ai vraiment adoré ça (je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Pulp fiction, Doberman, Trainspotting, Ma 6-T va crack-er ou encore tueurs-nés)
J'ai littéralement dévoré ces 6 premiers épisodes qui m'ont fait passer par toute la gamme des émotions et suis très impatient de lire la prochaine saison. "

" La couverture est très jolie, pile, la représentation des PULP et retrace parfaitement le contenu du livre.

Au commencement de ce Pulp, l'auteur nous plonge tout de suite dans l'histoire auprès de personnages assez spéciaux. Nous entrons au coeur d'un gang où tout est permis et nous voyons justement les faces cachées de l'un d'entre eux.
Nous sommes très amusés de voir leurs parlers argotiques de gangsters. Les personnages sont, en majorité, attachants, touchants pour certains d'entre eux, mais nous nous rappelons très vite quelle vie ils vivent et dans quelle condition.
Tout est réaliste et dans l'air du temps entre guerres de clans.
Quand nous lisons cette histoire, certains passages nous font penser au film Pulp Fiction ce qui nous fait beaucoup sourire et nous apprécions encore plus.
Nous voyons toutes les faces d'une vie de gang. le sexe, la drogue, la violence et la supériorité hiérarchique. À chaque page que nous tournons, nous en connaissons un peu plus sur eux et sur leur vie. Certains passages sont assez violents et très bien détaillés à tel point que nous avons l'impression d'être dans un film et de voir véritablement les images.
Nous nous doutons de la véritable identité d'un personnage, mais nous n'en sommes pas sûr. Nous nous demandons ce qui va advenir d'un autre personnage, car, bien que nous ne le connaissions que très peu, nous sentons que ce n'est pas une personne mauvaise et du coup, nous nous inquiétons pour lui.
La fin part à cent à l'heure. Il y a de l'action à revendre et presque tous les personnages sont réunis. Nous avons à faire à beaucoup de retournements de situation et la tension est à son comble quand subitement, nous tournons la page et nous lisons Fin de la saison 1 !
Nous sommes frustrés et nous avons hâte de lire la suite tellement les pages se sont tournées rapidement et l'histoire est prenante !

Est-ce que j'ai aimé ce livre ?

Ce fut une superbe découverte ! Sachant que ce n'est pas mon genre de lecture actuellement, j'ai été prise dans l'histoire et je voulais toujours en savoir plus !
Tout est merveilleusement bien créé et je suis une grande fan de la plume de l'auteur !
Maintenant, j'ai hâte de lire la suite et je vous encourage à lire cette première saison ! "

" Des lustres pour le recevoir, perdu en route depuis des mois, merci à Babelio d'avoir suivi le morceau...Ce petit Pulp, genre que je ne connaissais pas sous ce nouveau terme, est un petit "sugar" pour rester dans le thème.
L'écriture, nette, concise, brute, on est dans le bain de suite. Les images défilent toutes aussi brutes, j'avais l'impression de lire une BD, même les couleurs y étaient...
Milieu a la fois inconnu et connu par tous les faits divers et films essayant de nous y plonger, le monde des "cités radieuses et planantes" sur fond de trafics habituels et attendus, est là dans son jus primeur, bien acide. le phrasé sent le vécu, celui du quotidien. On est vite embarqué à la suite de ces "animaux" en cage dans leurs cités.
Hélas cet opus de 125 pages, découpé en 6 parties qui reprennent à chaque fois la couverture et le résumé de l'épisode précédent, me laisse sur ma faim. L'histoire se pose, les "affaires" vont démarrer.....et j'ai l'impression d'être " comme ces mateurs de téloche derrières leurs vitres " qui suivent des yeux, la cavalcade dehors qui tourne au coin de la rue...mais comme j'ai "un peu de courage et de la gueule"...un peu de reproches donc...
La note de l'éditeur à la fin nous explique , que le genre " feuilleton" héritier des illustres Dumas et Sue du 19eme émigré aux states et devenu Pulp magazine était édité à l'origine sur papier de qualité piètre et ne coutait rien se voulant "populaire". Ici le papier est très agréable ainsi que la couverture, douce comme la peau des fesses de bébé...mais à 13 euros...cela coute aussi la peau des fesses...
Une précédente critique sur Babelio, nous informe qu' il y a déjà 6 recueils de sorti....Cela fait un peu chèro pour une littérature qui se voudrait populaire...
En tous les cas le talent certain de Kemi Outkma , mériterait d'être plus accessible, quitte a l'éditer ensuite sous cette forme de recueil "collector" "

" Tout d'abord, je voudrais remercier Babelio de m'avoir permit de le lire, ce fut pour moi une très belle découverte faite via Masse critique.
Cette saison 1 regroupe les 6 premiers épisodes de la série, une seule chose à dire, vivement la saison 2, que je puisse à nouveau me régaler.
Le Caméléon fait sont entrée en ville et compte bien faire mordre la poussière au Dog, l'homme qui a fait de sa vie ce qu'elle est aujourd'hui et surtout un enfer perpétuel.
Cela fait maintenant 6 ans qu'il a quitté la ville, il a changé de visage, mais sa haine envers le Dog est une motivation pour la suite. Il va retrouvé un de ses amis qui va l'aider à mettre tout en oeuvre pour reprendre la ville que le Dog considère comme étant SA ville.
Une saison digne des films de gangsters à la al Capone qu'il me tarde de continuer.
Un auteur que je ne connaissais pas et dont la plume m'a conquise.
Si vous aimez le style alors il n'y a pas à hésiter une seule seconde. "

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now