à la "Libre pensée" (Du 8-11-10)

15/11/2011

La "Libre pensée" est, selon les dires de ses représentants (ce mot n'a désormais que trop de sens ici) que j'ai rencontrés : un mouvement (qui pour ce que j'en ai vu m'a semblé plus proche de la paralysie et l'immobilisme) et un journal dont j'ai pris un exemplaire qui est devenu gratuit lorsque j'ai fait un humble don à leur austère tésorier. En moi se partageaient alors la fierté de la facilité du don et le doute quant à une éventuelle valeur de ce qui devient bien s'avérer être un torchon. En gros, de l'endoctrinement et de la propagande pour des idées extrêmes gauches usées et un anticléricalisme aussi virulent qu'obsolète. Tout ceci n'aurait eu d'autre incidence que d'offrir la pature dominicale à mon avide misanthropie si je n'avais, pour parvenir à me débarrasser du buisson de ronce dans lequel j'avais mis le pied en regardant distraitement cet étal et en répondant au sourire de ses occupants, donné mon adresse mail...

A partir du lendemain, chaque jour il pleuvait des mails de leur part, 3 semaines plus tard je me décide à leur répondre:

"Bonjour,
N'étant pas particulièrement sensible à la propagande et ayant laissé mon adresse mail à certains de vos membres lors d'une ballade dominicale dans le seul but d'avoir des infos sur la libre pensée et non me retrouver victime d'un ultra-mailing proche du harcèlement qu'aucun organisme de pub ou de vendeurs de rêves tels que ceux contre qui vous semblez vouloir lutter ne peut vous envier, je vous saurai gré de bien vouloir supprimer mon contact de votre liste d'envoi et m'épargner ainsi la fastidieuse et inutile tâche quotidienne de supprimer vos messages avant de les lire.
Nos chemins se séparent ici, en effet, au vu de votre sens de la communication et de la reflexion, vous ne me compterez pas parmi les vôtres.
Lutter contre une forme de pensée unique pour en imposer une autre ne correspond pas à ma définition du mot "pensée", et j'ai du mal à la croire "libre" lorsqu'elle claironne à l'unisson d'une propagande ( quelle qu'elle soit).
Ma pensée est libre et tient justement à le rester.
Elle a pour celà besoin d'air pour réfléchir et non d'un matraquage d'"idées engagées".
Merci pour elle."

Je tiens à dire qu'ils ne m'ont plus jamais écrit et donc, qu'ils ont pris en compte mon avis, de celà au moins, je les remercie.

 

K.O.

Please reload

À l'affiche

Petit extrait de "Puzzles et origamis" nouvelle parue dans le recueil "Pentatracks"

September 23, 2015

Bonjour à toutes et à tous,

en attendant d'avoir terminé Des pions et des fous, roman en phase finale d'écriture qui m'accapare complétement en ce mome...

1/12
Please reload

Posts récents

04/10/2016

07/04/2016

Please reload

Par tags