• Kemi Outkma

L'Abel au bois dormant


J’ai bien tenté, j’aurais voulu, voir la vie plus humainement

Je me suis fié, et j’y ai crû, aux idéaux et aux slogans

J’ai constaté, et puis j’ai vu, à quel point ce n’est que du vent

J’ai donc prié, me suis perdu, dans l’attente d’un firmament

Je n’ai croisé, et n’ai connu, que des fachos chez les croyants

J’ai bifurqué, suis revenu, à mon exutoire d’antan

J’ai consommé, ai fait abus, de tous psychotropes traînant

Bien défoncé, en continu, plus de soucis d’être vivant

Mais réveillé , j’ai alors vu, que m’encerclaient des hommes en blanc

M’ont attaché, m’ont mis à nu, et gorgé de médicaments

Je veux parler, je ne sais plus, moderne belle au bois dormant

Bave en filet, regard perdu, la vie dehors et moi dedans

J’ai déconné, j’aurais pas dû, quitter le monde des vivants

Et si je sais, et si j’ai vu, qu’y vivre n’est pas un présent

Je dois avouer , que j’aurais dû, comme chacun faire semblant

D’être intégré et reconnu comme un égal parmi ces gens

Mais suis resté étrange intrus en quête d’émerveillement

Je l’ai touché et je l’ai vu au cours d’un trip des plus puissants

Veux en parler mais ne peut plus, ce secret doit être trop grand

Je l’ai gardé et puis vois-tu il m’a dévoré lentement

J’y suis coincé, y suis perdu à tout jamais c’est évident

Moi décédé, que diras-tu de ton cinglé de fils, maman ?

K.O.

#poésie #slam #folie #firmament #illumination #drogue

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now